08
Sat, Aug

PSYCHOTHÉRAPIE DU TROUBLE DE STRESS POST-TRAUMATIQUE PAR DOUBLE-DISSOCIATION EN PROGRAMMATION-NEURO-LINGUISTIQUE/HYPNOSE : ÉTUDE SUR 9 PATIENTS

JIDV n°36
Typography

 

Psychiatre, Rouen [France]

 

Résumé 

La double-dissociation, est une technique de visualisation créée en Hypnose par Milton Erickson et reprise en Programmation Neurolinguistique par Grinder et Bandler (1975) & (1979). Le patient s’installe en imaginaire dans un siège au cinéma, puis se dédouble dans un second lieu d’où il observe son double qui regarde sur un écran l’ancienne scène du trauma, il ne perçoit qu’indirectement, et éprouve beaucoup moins d’affects. Dans ce travail naturaliste observationnel, nous avons évalué l’effet de cette méthode chez 9 patients souffrants de Trouble stress post-traumatique (TSPT). Le score de sévérité du TSPT est mesuré avant traitement par l’échelle d’impact des évènements révisée (IES-R ; 56,4±11,5). Les sujets ont bénéficié de six séances de double-dissociation sur une durée de 6 semaines. Après traitement les patients ont été progressivement et significativement améliorés, avec une baisse des scores de l’IES-R de 68% à 6 mois (38,6 ±13,4). A noter amélioration rapide des intrusions après deux séances de traitement (baisse du sous-score d’intrusion de 22 à 12).Répéter les séances de une à six augmente l’efficacité du traitement. Ces résultats préliminaires sont prometteurs et encourageants. Une étude plus large est nécessaire pour confirmer les résultats et affiner la séquence thérapeutique.

Mots-clés : Trouble stress post-traumatique, Psychothérapie, Programmation Neurolinguistique, Double-dissociation, Hypnose Ericksonienne, Dissociation visuel-kinesthésique. 

 

 

Abstract

Visual/Kinesthetic Dissociation (VK-D) a visualizing technique in Hypnosis invented by Milton Erickson and modified by Grinder and Bandler in Neurolinguistic Programming (NLP) (1975)(1979).The patient imagines himself sitting in a cinema seat. He then visualizes a double-version of himself in the projection booth. Out of this second perspective he looks at the first double-watching the past traumatic scene on the movie screen. Since perceived indirectly, the trauma evokes less emotion. In the presented naturalistic and observational study we evaluated the effect of NLP on 9 patients diagnosed with Post-Traumatic Stress Disorder (PTSD). PTSD severity scores were measured before treatment by Impact of Event Scale Revised (IES-R; 56, 4±11,5).Each subject received six sessions of VK-D over the course of six weeks. After the intervention patients had progressively and significantly improved with an average IES-R reduction of about 68% at 6 months (38,6 ±13,4).After only two sessions the average IES-R intrusion score had already dropped from 22 to 12.Repeating session from one to six increased treatment efficiency. Those preliminary results are promising and encouraging. Further research with larger samples and randomized trials is needed to replicate our findings and to determine the most efficient therapeutic frequency.

Keywords : Post-traumatic stress disorder, Psychotherapy, Neurolinguistic Programming, Double-dissociation, Visual Kinesthetic Dissociation, Ericksonian Hypnosis. 

 

  

 Télécharger l'article au complet en PDF

 
 
En cas de problème, contacter  This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.