16
Mon, Dec

Pour une prise en charge systémique des femmes violées en République Démocratique du Congo

JIDV n°35
Typography

a DURIEZ, Nathalie. Thérapeute familiale, maître de conférences en psychologie clinique. Université Paris 8, bBALEGAMIRE, Juvenal Bazikashe, Professeur de psychologie à l'Université Evangélique en Afrique, Bukavu, RDC, cKADURHA BIRHAKABULIRWA, Deogratias. Bibliothécaire à l'Institut Supérieur des Techniques Médicales, Bukavu, RDC, dCIMANUKA KASIWA, Blaise. Psychologue clinicien au Psychocenter de Culwe, Territoire de Kabare, Province du Sud-Kivu, RDC [Côte d'Ivoire]

Résumé

 

La République du Congo a été désignée comme la « capitale mondiale du viol ». Ces agressions sexuelles détruisent généralement les familles car les femmes violées sont rejetées par leur mari et leur famille. Afin de permettre un rétablissement durable de ces femmes, nous proposons une prise en charge de la famille en parallèle à la thérapie individuelle de la victime. Trois étapes dans le travail avec les familles sont envisagées. Dans un premier temps, le thérapeute explore les relations familiales selon une approche contextuelle. Quand la famille peut reconnaître tout ce que la victime a apporté aux autres, c’est un travail autour des émotions qui est proposé. Quand cette mentalisation des processus de régulation émotionnelle des uns et des autres est acquise, le thérapeute écrit un conte systémique et accompagne la famille à construire un nouveau narratif du drame qui les a touchés.   

 

Mots-clés : Viol – rétablissement – thérapie familiale – régulation émotionnelle – communauté - République Démocratique du Congo.

 

 

Abstract

 

The Democratic Republic of Congo has been designated as “the rape capital of the world”. Sexual assaults usually destroy families because raped women are rejected by their husband and family. To enable these women to recover in the long term, we offer support for the family as well as individual therapy for the victim. Three steps in working with families are considered. Firstly, the therapist explores family relationships in a contextual approach. When the family is able to recognize what the victim has given to others, work around emotions is suggested. When everyone’s mentalization of emotional regulation is acquired, the therapist writes a systemic tale and accompanies the family to build a new narrative of the drama that has touched them.

 

Keywords : Rape – recovery – family therapy – emotion regulation – community - Democratic Republic of the Congo. 

 

  

 

Télécharger l'article au complet en PDF

 

 

 

En cas de problème, contacter  This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.